Aller au contenu principal

Soudage et Découpe industriels: techniques et procédés

L’oxygène (O₂) et l’acétylène (C₂H₂) pour l’oxycoupage, l’argon (Ar) et ses mélanges pour le soudage

Soudage et Découpe industriels: techniques et procédés

Les gaz de soudage et de coupage sont au cœur de l'offre d'Air Liquide depuis plus de 100 ans. Avec le temps, notre savoir-faire a évolué pour répondre aux nouveaux besoins de nos clients et aux nouvelles technologies. Ainsi, nos gaz et solutions évoluent en permanence pour relever les défis créés par les nouveaux procédés de fabrication et assemblage.

Read more

Service Clients

contact.alfi@airliquide.com
Du lundi au vendredi, de 8h à 18h

Le soudage et la découpe en bref

Grâce à sa longue expérience dans l'industrie de la fabrication métallique, Air Liquide a développé des gaz spécialisés, des équipements et des services destinés à un grand nombre d'applications (soudage, coupage, enrobage, chauffe et traitement des matériaux). Le soudage et le coupage sont des procédés industriels employés pour fabriquer des machines et des structures à partir de matériaux métalliques primaires tels que des tôles, tubes, etc.

  • Le soudage permet d'assembler ces matériaux, généralement des métaux, en fondant leurs bords pour les fusionner.  Le soudage à l’arc est la méthode la plus répandue. Ce procédé nécessite l’usage d’un gaz – généralement un mélange à base d’argon – pour protéger le bain liquide de l'air ambiant.
  • Le coupage (ou découpe) permet de séparer des sections de tôles, de structures et de tubes métalliques, à l'aide d’une flamme, d’une torch plasma ou d’un faisceau laser. Ces procédés utilisent le gaz comme composant actif pour fondre, brûler, évaporer ou souffler tout excédent de matériau, de manière à obtenir des bordures de découpe propres.

Des gaz adaptés à chaque situation

Nos gaz, comme l'argon, l'oxygène, l'azote, le dioxyde de carbone, l'hélium et l'hydrogène, et nos mélanges de gaz, sont livrés dans des bouteilles sous pression ou dans des réservoirs à fluide cryogénique, selon les volumes souhaités.

Nos services, équipements et gaz ARCAL™ (soudage à l’arc TIG, MIG, MAG et Plasma), LASAL™ (découpe et soudage laser) et ALNAT™ (Traitement thermique des métaux), développés par nos experts, répondent aux besoins de l'industrie de la fabrication des métaux.

ARCAL™ - Gaz de soudage

ARCAL™, une gamme de gaz complète dédiée au soudage à l’arc TIG, MIG, MAG et soudage plasma

En savoir plus

LASAL™ - Gaz de découpe et soudage laser

LASAL™, nos solutions gaz de coupage et soudage laser

En savoir plus

Sous le terme de « soudage à l’arc sous protection gazeuse », se cachent plusieurs procédés différents. Chacun présente ses caractéristiques… et nécessite des gaz de soudage spécifiques !

Le soudage à l'arc

Se décline en différents procédés, qui exploitent tous un même phénomène : l'élévation de température créée par un arc électrique, en raison de la résistivité des métaux. Ces procédés partagent une grande précision, puisque le point de fusion est parfaitement maîtrisé. Mais ils présentent des caractéristiques – et des utilisations – différentes. Selon que les pièces sont fines ou épaisse, en acier, aluminium, cuivre, inox, zinc ou autre, le procédé privilégié sera différent.

Le soudage TIG

La soudure TIG est un procédé de soudage à l'arc utilisant une électrode non fusible en tungsten (d’où le nom de Tungsten Inert Gas). Dans la soudure TIG, l’arc électrique se crée entre l'électrode (incorporée dans la torche) et la pièce à souder, sous la protection d’un gaz inerte. Un métal d’apport peut être utilisé.

Le soudage MIG et MAG

Le soudage MIG – MAG est un procédé dit « semi-automatique » : la fusion du métal de la pièce à souder est obtenue par un arc électrique créé entre un fil électrode fusible (qui sert donc également d’apport de métal), et les pièces à assembler. 

MIG signifie Metal inert gas, et MAG Metal active gas : les deux procédés se différencient par la nature du gaz de soudage utilisé, inerte ou non. Ainsi, dans le soudage MIG, le gaz ne réagit pas avec le métal en fusion. 

Le gaz de soudage : toujours indispensable

Qu’il soit actif ou inerte, le gaz de soudage est toujours indispensable dans les procédés de soudage à l’arc. Il permet de maîtriser parfaitement la composition du gaz autour du point de soudure, et d’optimiser la vitesse et/ou la qualité de soudure, selon le projet.  Le choix du mélange gazeux utilisé est donc loin d’être anodin !

D’autres procédés de soudage existent, comme :

  • le soudage plasma, soudage à l’arc utilisant un gaz ionisé (le plasma), permettant de souder finement des pièces de fine épaisseur,
  • le soudage laser, associant précision et rapidité,
  • le soudage orbital, dédié aux pièces cylindriques comme les tubes par exemple,
  • Etc.

 

ARCAL™ Force

ARCAL™ est la solution gaz robuste d'Air Liquide pour toutes les applications de soudage MAG des aciers carbone forte épaisseur

En savoir plus

ARCAL™ Chrome

ARCALTM Chrome est la solution de gaz la plus simple d'Air Liquide pour le soudage MAG des aciers inoxydables

En savoir plus

ARCAL™ Speed

ARCAL™ Speed est la meilleure solution gaz d'Air Liquide pour le soudage MAG à haute productivité des aciers carbone

En savoir plus

ARCAL™ Prime

ARCAL™ Prime, la solution de gaz pur pour le soudage TIG et plasma et le soudage MIG d’alliages d’aluminium ou de cuivre

En savoir plus