Aller au contenu principal

Aéronautique

View

Pharmaceutique et biotechnologie

View

Système de collecte des eaux usées

Avant d’être amenées vers un système de traitement, les eaux usées sont d’abord collectées. Cette étape, très importante, mériterait d’être mieux connue du grand public compte tenu des enjeux environnementaux. C’est la raison pour laquelle Air Liquide,spécialiste du traitement des eaux usées depuis 30 ans, a décidé d’y consacrer une page.

Besoin d'être contacté ?

Remplissez le formulaire, nous vous répondrons.

Accédez au formulaire

Quels sont les deux types de systèmes de collecte des eaux ?

La collecte des eaux usées peut se faire à travers un réseau collectif ou non-collectif. Le réseau collectif est le système classique utilisé notamment pour les eaux usées domestiques des habitations localisées dans les zones urbaines. Lorsqu’il est fait mention de système de collecte non-collectif, nous parlons d’un système spécial mis en place selon des contraintes existantes telle que le terrain, des habitations isolées ou encore un lieu très éloigné d’une station d’épuration.

Comment s’organisent les réseaux utilisés pour la collecte des eaux ?

Le système de collecte des eaux est basé sur des canalisations souterraines qui transportent l’eau. Ces réseaux peuvent être unitaires, c’est-à-dire qu’ils collectent et traitent les eaux de pluie et les eaux usées, ou séparatifs. Les réseaux séparatifs sont en fait des doubles réseaux avec un raccordement pour les eaux de pluie, et un pour les eaux usées. L’avantage du réseau séparatif est que les eaux pluviales, considérés comme peu polluées, sont rejetées directement dans le milieu récepteur (rivières et lacs principalement). Ces eaux peuvent aussi être mises dans des déversoirs d’orage et servir à arroser les jardins, chauffer les maisons ou encore abreuver des animaux. Cela permet de ne pas surcharger les stations d’épuration.

A quoi ressemblent les installations permettant de collecter l’eau ?

Ces installations sont simplement des tuyaux enterrés en pente, ce qui permet à l’eau de circuler avec débit assez élevé. La remontée du cours est rendu possible par une vis sans fin ou une pompe.

Quelles sont les étapes intermédiaires ?

Avant d’arriver à la station d’épuration (des égouts ou différents systèmes de collecte), l’eau stockée dans les collecteurs peut subir un prétraitement appelé “fosse toutes eaux”. Elle permet de traiter 30 % de la pollution présente, notamment les gros déchets flottants (papier toilette, canettes, sacs plastiques, etc.).