Aller au contenu principal

Aéronautique

Ouvert

Pharmaceutique et biotechnologie

Ouvert

Mélange de gaz pour le soudage par fusion

Découvrez ce qu’implique la norme NF EN ISO 14175 pour les applications industrielles.

Quels que soient le marché et le secteur d’activité de la chimie à l’aéronautique. Air Liquide, spécialiste mondial des gaz industriels, de laboratoire ou médicaux vous éclaire sur les normes à respecter pour les applications et de soudage et coupage mettant en oeuvre gaz.

Une question? Un devis ? Contactez-nous

Chaque pays possède son propre organisme de normalisation national : AFNOR pour la France, UNE pour l’Espagne, DIN pour l’Allemagne, IPQ pour le Portugal, UNI pour l’Italie etc.

Ex : Une norme espagnole reconnue à l’échelle de l’Europe aura ainsi le préfixe UNE EN. Si celle-ci est reconnue à l’échelle internationale, elle sera alors notée UNE EN ISO.
Une norme française reconnue à l’échelle de l’Europe sera désignée NF EN. Si celle-ci est reconnue à l’échelle internationale, elle sera notée NF EN ISO.
 

Norme pour les secteurs du soudage à l’arc et de la découpe


La norme en vigueur pour les solutions de gaz de soudage est la norme NF EN ISO 14175, intitulée “gaz et mélange gazeux pour le soudage par fusion et les techniques connexes”. Elle succède aux normes NF EN 439 (1994) et NF A 81-010 (1987). Cette norme impacte donc les grandes, moyennes, et petites industries, et leur approvisionnement en gaz industriel partout dans le monde.

Dans une économie mondialisée, il est important que la dénomination des gaz reste identique sur tous les territoires français ou européens comme  américains. Cependant, il est commun que les donneurs d’ordre américains se réfèrent à la norme AWS 5.32. Mais l”AWS 5.32 dans sa version de 2011 est alignée sur l’ISO 14175.
Notez que cette norme s’applique aux gaz industriels (Air Liquide, Air Products, Linde, et autres spécialistes gaz). 
Ainsi, toutes les gammes et nouveaux mélanges sont compréhensibles par les fournisseurs et les clients (qu’ils soient industriels cryogéniques, dans le domaine de la chimie, en laboratoire ou autre).

La norme concerne la classification et la dénomination des gaz industriels utilisés pour le procédé MIG/MAG, TIG, soudage plasma et coupage plasma, coupage et soudage laser (hors gaz lasant), soudage à l’arc électrode sous protection gazeuse (inerte ou non).
La norme définit:
Les niveaux d’impureté maximale de certaines espèces gazeuses contenues dans les gaz purs et mélange, éventuellement un niveau de pureté
 La composition des mélanges et leur précision
Les spécialistes des gaz industriels comme Air Liquide mettent en oeuvre un processus qualité permettant de garantir la conformité à la norme à travers toutes les étapes: de la production des gaz jusqu’à leur acquisition par le client final en passant par les étapes de conditionnement avant usage le cas échéant. Il est en effet à noter que les gaz de soudage, bien qu’ils soient toujours utilisés sous forme gazeuse, peuvent être livré sous différentes formes: sous pression dans des bouteilles dédiées ou sous forme liquide cryogénique puis vaporisé sur site.
Pour garantir la qualité des gaz, il convient donc de s’assurer, lors d’une utilisation du gaz par canalisation dans un atelier/ usine ou depuis une bouteille à travers la matériel de soudage et de mise en oeuvre comme le détendeur, de la bonne qualité des organes intermédiaires jusqu’au point d’utilisation.
 

Nomination des gaz industriels

La norme NF EN ISO 14175 définit la dénomination des gaz suivant un certain nombre de critères.
Les gaz sont désignés par leur groupe principal (I, M1, M2…) divisés en sous-groupe en fonction du niveau des différents composants ayant une influence sur le process: le CO2, l’O2 ou l’H2. Ensuite, des symboles sont utilisés par type de composants puis la composition est indiquée.
Par exemple, un mélange à base d’Argon comprenant 18% de CO2 appartient au groupe M21. Les symboles utilisés sont Ar pour l’argon et C pour le CO2. Le gaz sera donc défini comme ISO 14175-M21-ArC-18. Il est à noter qu’au delà de la dénomination du gaz, la conformité à la norme définit également pour ce groupe les niveaux maximums en azote (1000ppm), en eau (80ppm), un niveau maximum d’impureté à 0.1% et une tolérance sur la composition de CO2 à + ou - 10% relatif.

Air Liquide et ses spécialistes des gaz, se tiennent à votre disposition pour toute demande d’information.