Aller au contenu principal
Gros plan d'une goutte d'eau claire qui rebondit de la surface

Quelles sont les différentes utilisations du CO2

dans le traitement des eaux ?

Air liquide vous éclaire sur les solutions que vous apporte le dioxyde de carbone (CO2) dans vos projets.

Besoin d'être contacté ?

Remplissez le formulaire, nous vous répondrons.

Accédez au formulaire

Le dioxyde de carbone (CO2), est largement utilisé dans le traitement des eaux pour ses effets. Ce gaz est utilisé dans trois grands domaines :

L’EAU POTABLE

Dans une station de production d’eau potable, l’utilisation de dioxyde de carbone est un standard.  Il est utilisé pour maintenir l’équilibre calco-carbonique de l’eau. Ce gaz est en particulier utilisé dans les étapes de reminéralisation d’eau dans 99% des cas.

LA NEUTRALISATION DES EFFLUENTS

L’utilisation de CO2 présente de nombreux avantages en matière de neutralisation.
Tout d’abord, la sécurité est renforcée par apport à l'utilisation d’un acide fort sous forme liquide, comme l’acide sulfurique ou chlorhydrique par exemple. 

En effet, du point de vue procédé, le dioxyde carbone (CO2) est un acide faible. Son utilisation élimine tout risque de sur-acidification lors du traitement d’un effluent.

Du point de vue opérationnel, il n’y pas les contraintes spécifiques liées à cette acide fort, telle qu’assurer les autorisations administratives, manipulation régulière par les utilisateurs équipés, etc

Les avantages que présente cette solution sont aussi économiques. La mise en oeuvre d’une injection de CO2 est simple. Elle nécessite des équipements simples et robustes, avec un investissement très modéré. L'ensemble de l'installation de neutralisation n’est plus soumis aux problèmes de corrosion, souvent présents lors de l’utilisation d’acides forts. Cette nouvelle forme de neutralisation se fait sans consommation d’énergie supplémentaire. 

Par ailleurs, une neutralisation avec dioxyde de carbone évite l’apport de sels d’acides forts aux étapes de traitement en aval et au milieu naturel. Seul de l'hydrogénocarbonate (HCO3-) est apporté en aval de la neutralisation. Ce composé est souvent bénéfique aux étapes suivantes, et au milieu naturel.

Concernant l’empreinte carbone, ce procédé est vertueux car une neutralisation par le dioxyde de carbone permet de fixer dans l’effluent, sous forme d'hydrogénocarbonate du CO2 qui aurait été sinon émis à l’atmosphère.

L'UTILISATION DU CO2 COMME ANTI-TARTRE (EQUILIBRE CALCO-CARBONIQUE)

Le CO2 est aussi utilisé sur les tours de refroidissement et les réseau d’eau chaude. Les industries choisissent d’utiliser du CO2 à la place d’acides forts dans leurs installations, pour des raisons de sécurité, d’absence de corrosion, et économique. En effet, les équipes ne manipulent ni le gaz, ni quelconque produit chimique.

À propos

Une offre globale de gaz, matériels et services

En savoir plus