Aller au contenu principal
Langue

Langue

Soudage acier

Quels sont les défauts de soudage les plus communs ?

Air Liquide vous éclaire sur les défauts de soudure les plus fréquents et vous explique comment les éviter.

Fréquemment, les soudeurs doivent affronter des défauts de soudage et y remédier. Ces défauts ne sont pas toujours faciles à détecter par un simple coup d’œil.

Une question? Un devis ? Contactez-nous

Les principaux défauts de soudure 

Les principaux défauts de soudures sont divisibles en deux types de défauts : les défauts géométriques et les défauts métallurgiques. 
Les défauts de soudures géométriques sont liés à une mauvaise maîtrise opératoire du procédé de soudage (angle de torche, vitesse d’avance, courant tension, etc.), tandis que les défauts de soudures métallurgiques peuvent être liés à de nombreux autres paramètres comme la présence d’impuretés, des cycles de température mal adaptés engendrant des phases non souhaitées (métal d’apport mal adapté au métal de base, présence de carbure, mauvais équilibre ferrite / austénite etc.).

Éviter les défauts de soudure 

Air Liquide vous livre quelques conseils et recommandations pour éviter les défauts et améliorer la qualité de soudage pour tout type de soudure et de procédé. 

  • Avant de souder, il est important de s’assurer du bon état des postes de soudage (torche, faisceau, tubes contact, buse gaz etc.).
  • Effectuer un nettoyage des pièces métalliques à souder (en surface).
  • S’assurer de la bonne protection gazeuse, en particulier en extérieur pour éviter les courants d’air.
  • Adapter le courant (courant continu / alternatif, ou polarité) au procédé (métal, MIG/MAG/TIG), et respecter les préconisations du métal d’apport, en particulier pour les fils fourrés.
  • Ajuster les paramètres électriques du poste à souder: intensité et tension. La tension par exemple joue un rôle important sur le mouillage.
  • Ajuster la vitesse de soudage à l’épaisseur du matériau pour respecter l’apport de chaleur et donc l’énergie linéaire requise, et éviter les défauts géométriques comme les caniveaux résultant d’une mauvaise fusion des bords du cordon de soudure.
  • Respecter les temps de refroidissement pour obtenir les bonnes températures interpasses.
  • Utiliser un gaz de protection adapté à la technique de soudage (soudage à arc : soudage TIG, MIG/MAG, et plasma).
  • Effectuer des contrôles qualité à différentes étapes. 

Air Liquide, un leader mondial des gaz industriels et spécialiste dans le domaine du soudage et coupage, peut vous aider à chaque point clef de votre procédé de soudure. N’hésitez pas à contacter nos experts. 

À propos

L’oxygène (O₂) et l’acétylène (C₂H₂) pour l’oxycoupage, l’argon (Ar) et ses mélanges pour le soudage. Découvrez nos procédés de pointe et solutions!

En savoir plus
Adresse

Air Liquide France Industrie
152 avenue Aristide Briand
92220 Bagneux

Téléphone

09 70 25 00 00